METHODE CHAMPENOISE PHOTO LIVE

PHOTO > 2013.12.12 > Stereolux – NANTES > John Grape / Alb / Grindi Manberg

Reims. Evidemment , le nom évoque le champagne et aussi sa (ex)-glorieuse équipe de foot, ça c’est dit. Mais pour qui s’intéresse un minimum à la musique, c’est surtout une stupéfiante scène qui explose depuis quelques années, reine de l’export qui enfile les noms prestigieux comme autant de perles sur un fil : The Shoes, Yuksek, Brodinsky, The Bewitched Hands… Beaucoup de projets electro, le festival Elektricity n’y étant sans pas doute pas totalement étranger, et énormément de jeunes projets qui montent, et là pas de doute, La Cartonnerie, scène de concerts locale, a sans doute beaucoup contribué à l’émergence et à la structuration de ce bouillonnement créatif.

JOHN GRAPE (FR) : Entre geek attitude et tentations old school, le trio John Grape propose un univers folk-rock marqué par un goût prononcé pour la bidouille sonore et le mélange des genres. Mélange d’intime et de bizarre, l’atmosphère du groupe rémois est aussi paisible et tumultueuse qu’une quête intérieure. Il y a dans leurs chansons, oscillant entre Jeff Buckley, 31knots, Bon Iver ou The Bewitched Hands, des influences plus ou moins discrètes qui évoquent Robert Wyatt, John Frusciante, Radiohead, voire même Sonic Youth. John Grape aborde la scène comme on reçoit chez soi, disposant les instruments vintage et le vieux magnétophone à bande comme on arrange des meubles. Théâtre d’objets et de sons, mais sans démonstration théâtrale, John Grape invite le public à partager, au sens plein du terme, un univers hors du temps.

www.facebook.com/JohnGrape

GRINDI MANBERG (FR) : La musique de Grindi Manberg se situe sur les rives de l’étrange : on y croise des guitares dissonantes, des textures sonores torturées et des structures musicales parfois un peu malmenées, comme si tout était là pour bousculer quelques trop sages canons de la pop song. L’évidence mélodique n’est pourtant jamais très loin. L’ombre d’Elliott Smith plane souvent, surgissant au hasard d’une intonation vocale ou d’une tournure mélodique, mais le champ d’influences semble vaste : rythmiques martiales et obsédantes, arrangements dépouillés et complexes à la fois, où l’espace sonore n’est jamais rempli inutilement. L’univers musical de Grindi Manberg, angoissant et lyrique à la fois, navigue quelque part entre electro-pop façon Notwist et fantômes new wave.

www.facebook.com/grindimanberg

ALB (FR) : Depuis Mange-disque, premier album qui posait brillamment les bases d’un univers musical invoquant la pop de chambre à la française, les figures tutélaires de l’arrangement luxuriant (Love, Beach Boys) autant que la musique de jeux vidéo, on attend la suite des aventures de Clément Daquin, a.k.a ALB, avec impatience (un album devrait arriver fin 2013). Clément affiche un talent qui paraît sans limites pour les arrangements en forme d’arc-en-ciel et les harmonies vocales touchées par la grâce. Au sein de la prolifique scène rémoise, Clément partage le studio de Yuksek qu’il accompagne sur scène, fait de la garde alternée de batteur avec The Shoes et traîne dans les mêmes bistrots que les Bewitched Hands.

www.facebook.com/albalbalbalb

LES PHOTOS

Comments are closed.